Le Costa Rica

July 17, 2015

Mon papa m’a rejoint pour passer pour la première fois de notre vie 15 jours en tête à tête. Au programme, road trip au Costa Rica entre les deux océans qui le bordent, en passant par les montagnes et les volcans. Le Costa Rica n’est pas un pays très dépaysant culturellement parlant, mais qui possède une diversité en terme de paysage et de nature à proprement parler hallucinante. C’est ainsi qu’en 10 jours nous sommes passés d’une capitale sans intérêt (San José, où les vols internationaux arrivent), à une montagne luxuriante et humide dans les parcs naturels avoisinant, à des plages incroyablement sauvages et préservées sur la côte caraïbe, en passant par des paysages tout droit sortis de la Suisse alpine autour du volcan Poas, pour terminer par l’un des endroits les plus beaux que j’ai vus, la péninsule pacifique entre Montezuma et Puntarenas, si sauvage et particulière.

 

 

  Le papa avec son appareil photo (passion familiale)

 

 

 

Pour les amateurs de reggae qui me lisent et qui connaissent déjà la Jamaïque, le Costa Rica est un parfait plan B. Le reggae et le dancehall sont joués partout dans les clubs et bars, particulièrement dans la capitale et sur la côte caraïbe. C’est ainsi que j’ai passé une soirée avec mon pote jamaïcain Delroy qui possède une auberge de jeunesse à San Jose que je vous conseille chaudement et avec un Ouzbek rencontré la bas, à lui expliquer les rudiments du dancehall tandis que ces demoiselles rivalisaient de sex appeal dans leur tenue et leur pas de danse (autre argument pour ces messieurs, les costariciennes sont trèèèèèèès jolies ;-)), pendant que le dj du coin s’égosillait pire qu’un yardie au micro. Le Costa Rica possède en effet une forte communauté jamaïcaine, immigrée il y a une centaine d’années mais qui a gardé sa langue et sa culture. A Porto Viejo de Talamanca par exemple, tous les bars SANS EXCEPTION jouent du reggae toute la journée, et pas le legend de Bob Marley mais les brand new, poussant même le vice jusqu'à avoir un shop reggae, Reggaeland, dans ce village.

 

 

 

 

Nous, on a adoré se balader sur les petites routes en écoutant du bon son, s’émerveiller devant des paysages grandioses et changeant, profiter de ce moment pour avoir des conversations inhabituelles et enrichissantes. Si vous êtes un amoureux de la nature, le Costa Rica ne pourra franchement pas vous décevoir tant il est divers et incroyablement bien préservé. C’est l’un des premiers pays à avoir développé l’éco-tourisme et on sent un vrai respect des costariciens pour la nature. Tous les endroits sont nickels, et le Costa Rica a décidé de ne plus avoir d’armée pour réinvestir l’argent gagné dans l’écologie. Et depuis Janvier, il tourne à 100 pour 100 à l’énergie renouvelable. Inspirant !

 

 

 

 

 

 

 

Pragmatiquement, en tant que touriste, cela permet de passer journée à faire de l’acrobranche, dévalant des câbles d’une dizaine de mètres dans la forêt millénaire pour arriver à une cascade et une piscine naturelle où se baigner tout en observant une famille de singes vivre leur vie et chasser l’écureuil qui passais par là…

 

 

 

 

 

Please reload

© 2017

by Emmylou Mai.